Faire la promotion de l’inclusion communautaire exige une meilleure compréhension du concept de communauté

Par Rawad Mcheimech

Mcheimech, R. (2014). Faire la promotion de l’inclusion communautaire exige une meilleure compréhension du concept de communauté. CRSEC capsules-dix-minutes, 2(1)

(En anglais avec sous-titrage en français)  «Communauté» est un terme vaste, dont la définition ne fait pas l’unanimité, utilisée abondamment dans la littérature académique ayant fait l’objet d’un examen par les pairs. Cette lacune nuit au développement de politiques et de services visant l’amélioration de l’inclusion des adultes atteints de déficience intellectuelle et développementale dans leur communauté. Les définitions de «communauté», apparaissant dans des études scientifiques publiées ayant fait l’objet d’un examen par les pairs, ont été comparées pour en identifier les thèmes communs. On a établi des groupes témoins comprenant quatre personnes ayant des déficiences intellectuelles et développementales avec des membres de leur «communauté». Ils ont soumis leurs propres définitions de «communauté». L’examen de la littérature a permis d’identifier 10 thèmes communs et 3 moins fréquents. «Non rémunéré» fut l’une des définitions plutôt originales identifiées par un des  groupes témoins. L’étude propose une définition de «communauté» basée sur les thèmes communs et arrive à la conclusion que les définitions sont très relatives, qu’elles changent avec le temps et qu’elles peuvent comprendre des thèmes contradictoires. (P.ex. proximité physique vs. Territoire –libre)

Voir la vidéo sur YouTube.

Mots clefs: recherche, services communautaires, services sociaux

À propos de l’auteur:

Cette vidéo présenteles conclusions de la thèse de spécialisation de Rawad Mcheimech sur la définition de «communauté». Cette thèse fut présentée à l’École de psychologie sous la direction de Virginie Cobigo, professeure adjointe et chercheuse principale au Centre de recherche sur les services éducatifs etcommunautaires. Cette recherche fait aussi partie du programme MAPS (Multidimensional Assessment of Providers and Systems) qui est un programme de recherche dont l’objectif est d’informer l’évaluation des services et du soutien offerts aux adultes ayantune déficience intellectuelle en Ontario. Ce programme est dirigé par Hélène Ouellette-Kuntz, professeure à l’Université Queen’s. (www.mapsresearch.ca)

Lecture complémentaire:

Voir lecture complémentaire dans la version anglais de cette page.

Haut de page