Au sujet du Centre

Mission

Le Centre de recherche sur les services éducatifs et communautaires (CRSEC) collabore à des activités de recherche, d'évaluation et de formation avec des organismes des secteurs de l'éducation, des services sociaux et de la santé dans le but d'améliorer les politiques et les programmes sociaux à l'intention des citoyens et des citoyennes, en particulier ceux et celles qui se heurtent à l'exclusion sociale.

15 ans

CRSEC timeline

Fondé en décembre 1996 par Dr Robert Flynn et Dr Tim Aubry, le précurseur du CRSÉC était une unité de recherche de l’École de psychologie portant le nom de l’Unité de recherche sur les services communautaires (URSC). L’objectif principal de l’URSC était de faciliter la collaboration entre les chercheurs universitaires et les agences communautaires sur des projets de recherche qui contribueraient au développement et à l’amélioration des services sociaux et de santé.

Afin de se donner une visibilité et pour bâtir la capacité de recherche dans la communauté, l’URSC développa un Institut d’été annuel qui offrait de la formation sur différents aspects de l’évaluation de programmes aux responsables des politiques, aux gestionnaires de programme et aux praticiens du secteur sans but lucratif. De 1996 à 1999, l’URSC eut beaucoup de succès en effectuant plus de 20 études en collaboration avec une variété d’agences communautaires et gouvernementales dans les régions d’Ottawa-Carleton et de l’Outaouais. Le bien- être des enfants, la santé mentale communautaire, la déficience intellectuelle et les sans-abri furent certains des domaines couverts par ces études.

En automne 1999, avec l’appui de la doyenne Caroline Andrew et du vice-doyen à la recherche André Cellard, l’URSC a reçu le statut officiel de centre de recherche à l’Université d’Ottawa et avant de devenir le Centre de recherche sur les services communautaires (CRSC) de la faculté des Sciences sociales. Ce statut permit au personnel du CRSC de s’installer au 34 Stewart d’avoir les ressources nécessaires pour établir un soutien administratif.

À ses débuts, l’équipe de recherche du CRSC était composée essentiellement de ses deux fondateurs et co-directeurs, les professeurs Tim Aubry et Robert Flynn de l’École de psychologie, et de collègues qui collaboraient avec eux sur des projets importants, notamment dans le domaine de la santé mentale communautaire et le bien-être des enfants. Les professeurs Brad Cousins (Faculté d’éducation), Doug Angus (Faculté de gestion) et Marie Drolet (École de service social) furent parmi les premiers à s’associer au Centre. Le CRSC comptait alors sur un coordonnateur à la recherche à temps partiel, plusieurs coordonnateurs de projets à temps plein, quelques employés et un petit nombre d’étudiants prédiplômés et diplômés issus surtout de l’École de psychologie. En 2003, le CRSC a élaboré son premier plan stratégique pour assurer sa croissance dans ses domaines d’expertise : la recherche, la formation et la mobilisation des connaissances.

De 2000 à 2006, le CRSC a continué sa collaboration avec la Faculté des sciences sociales. Par l’entremise de projets financés à l’externe, le Centre a accru sa présence dans la communauté.

D’autres collègues se sont associés aux projets du CRSC dont les professeurs Caroline Andrew (École d’études politiques), Raymond Leblanc et Bernard Andrew (Faculté d’éducation), John Sylvestre et Marta Young (École de psychologie), Manal Guirguis-Younger (Université Saint-Paul), Fran Klodawsky (Université Carleton) et Susan Farrell (École de psychologie et l’hôpital Royal Ottawa). Les collaborations avec des collègues de l’extérieur d’Ottawa se sont également multipliées.

Avec des ressources additionnelles provenant de la Faculté des sciences sociales et du bureau du vice-doyen à la recherche, le Centre a été en mesure d’engager un coordonnateur sénior à temps plein. De plus, les professeurs Aubry et Flynn ont ajouté des groupes de supervision hebdomadaire en consultation communautaire à leur charge normale d’enseignement ce qui a facilité la participation d’un grand nombre d’étudiants des cycles supérieurs (psychologie, en travail social, en éducation et en médecine) au nombre croissant de projets de recherche entrepris par le Centre avec des agences communautaires ou gouvernementales.

En 2006, les doyennes Caroline Andrew et Marie-Josée Berger ont signé une lettre d’entente  pour créer, par le fait même, le premier centre de recherche bifacultaire  de l’Université d’Ottawa. Cet arrangement fut accompagné d’un changement de nom. Le Centre de recherche sur les services éducatifs et communautaires (CRSÉC) vit donc le jour et put élargir son répertoire de chercheurs avec des contributions des deux facultés. Cette entente a aussi entrainé plusieurs changements importants, notamment : 1) le partage des effectifs sur le comité consultatif sur le leadership et la gouvernance; 2) le regroupement des professeurs des deux facultés en résidence une fois que le Centre eu emménagé au pavillon Vanier; 3) la création d’un nouveau Diplôme d’études supérieures en évaluation de programmes administrés conjointement, et; 4) la contribution à parts égales à un budget de base plus important.

En 2008, le Centre a subi une évaluation externe effectuée par les docteurs Larry Davidson (Université de Yale), David Hulchanski (Université de Toronto), Lynne Schulla (Université Queens) et Céline Mercier (Université McGill) qui a fourni une rétroaction positive sur les réalisations des sept dernières années, tout en suggérant des orientations pour l’avenir. Dans le rapport final, les évaluateurs ont conclu : « globalement, nous donnons une bonne note au Centre sur ses trois fonctions principales, soit la recherche, l’enseignement et le service communautaire. Avec un investissement modeste de la part de l’université, les dirigeants du CRSÉC ont bâti un Centre impressionnant et exceptionnel qui a maintenant une renommée qui dépasse les frontières du Canada. Son modèle d’enseignement et de partenariat avec les organismes et leaders communautaires démontre l’efficacité à long terme des collaborations respectueuses et mutuellement avantageuses. Ce modèle représente un exemple pour l’ensemble de l’Université. »

En réponse au rapport, les dirigeants du CRSÉC, les professeurs Flynn (directeur) et Cousin (codirecteur) ont élaboré un deuxième plan stratégique en 2010. Ce plan comportait certains aspects importants comme l’augmentation du nombre de membres de la faculté /chercheurs à temps plein impliqués au CRSÉC et l’amélioration de la visibilité interne du Centre. En juillet 2012, le CRSÉC a déménagé du 34 Stewart  à un pavillon Vanier rénové qui  possédait  assez d’espace de recherche pour recevoir les professeurs attitrés, les chercheurs, les employés et les étudiants des deux facultés. C’est à cette époque que le professeur Cousins, de la Faculté d’éducation, est devenu directeur et que le professeur Aubry a assumé les fonctions de codirecteur. Le pavillon Vanier donne accès à un ensemble de salles réunions pour la recherche et une salle de conférence ultra-moderne.

Depuis que le Centre est installé au pavillon Vanier, et conformément au plan stratégique, le CRSÉC a augmenté significativement son profile à l’Université en organisant des colloques le midi, en réalisant une série de vidéos pour le Web intitulée : « Les capsules de dix minutes du CRSÉC », en finançant la recherche liée aux thèses des étudiants et leur participation à des conférences et, enfin, en organisant  des forums de formation et de recherche sur le campus en collaboration avec des organismes communautaires. De plus, l’équipe de chercheurs principaux comprend maintenant plus de 40 professeurs à temps plein à l’université d’Ottawa et il est à noter que des efforts constants sont effectués pour attirer de nouveaux professeurs au CRSÉC.

Info rapide

Le Centre de recherche sur les services éducatifs et communautaires (CRSEC) collabore à des activités de recherche, d'évaluation et de formation avec des organismes des secteurs de l'éducation, des services sociaux et de la santé dans le but d'améliorer les politiques et les programmes sociaux à l'intention des citoyens et des citoyennes, en particulier ceux et celles qui se heurtent à l'exclusion sociale.

Le CRSEC est le seul centre de recherche bifacultaire à l’Université d’Ottawa !

Voici le rapport de notre quinzième anniversaire de fondation (anglais seulement).

Haut de page